28 février : voir le programme du jour

Les descriptifs des événements du jour se trouvent sous le tableau des horaires.
Retrouvez les informations pour rejoindre les lieux du Congrès sur la page Infos pratiques.

28 février : voir le tableau des horaires

9:00 – 10:00

Salle Orange

Stratégies pour l’abolition en Iran

Organisé par : ECPM, Iran Human Rights
Français et anglais

L’Iran reste le pays avec le nombre d’exécutions le plus élevé per capita. Au moins 517 personnes ont été exécutées en 2017. Le Parlement iranien a modifié les lois relatives à la drogue en 2017 supprimant la peine de mort pour certains crimes liés à la drogue, mais les chiffres restent particulièrement élevés. De plus, la situation des minorités qui se détériore et les mesures répressives à l’encontre de la société civile et des défenseurs des droits de l’Homme sont particulièrement préoccupantes. Dans ce contexte, quelles stratégies pourraient permettre à l’Iran d’avancer progressivement sur le chemin de l’abolition ?

Intervenants : Mahmood Amiry Moghaddam, directeur, Iran Human Rights ; Shirin Ebadi, avocate iranienne et militante, juge, Prix Nobel de la Paix ; Taimoor Aliassi, représentant de KMMK-G aux Nations unies ; Neda Shahidyazdani, directrice, Impact Iran; Roya Boroumand, co-fondateur, Abdorrahman Boroumand Center (Fondation) (à confirmer); Monireh Shirani, Balochistan human rights group ; Javaid Rehman, Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme en République islamique d’Iran (à confirmer) ; Julia Bourbon Fernandez, coordinatrice projet MONA, ECPM


9:30 – 11:00

Palais d’Egmont,
Salle Europe

Plénière : Stratégies vers l’abolition : défis et opportunités en Afrique subsaharienne

Plusieurs abolitions ont été enregistrées ces dernières années en Afrique subsaharienne Quels sont les défis à surmonter et les stratégies à mettre en place pour une Afrique subsaharienne totalement abolitionniste ?

MODÉRATRICE :Doreen N Kyazze, directrice du bureau Afrique subsaharienne, Penal Reform International – Ouganda

INTERVENANTS :

  • Cheick Sako, ministre de la Justice – Guinée
  • Urbain Yameogo, directeur exécutif du CIFDHA – Burkina Faso
  • Maryann Njau-Kimani, présidente du Groupe de travail sur la révision du caractère obligatoire de la peine de mort au Kenya – Kenya
  • Mohamed Ali Mossaad, Directeur de l’African Centre for Justice & Peace – Soudan
  • Raphaël Nyabirungu Mwene Songa, professeur et avocat – RDC

10:00 – 11:00

Salle Orange

Processus d’abolition dans les Etats membres de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI)

Organisé par : ECPM, OMDH
Français et anglais

La question de la peine de mort en Afrique du nord est très fortement confrontée à la croyance selon laquelle il ne serait pas possible d’abolir cette sanction pour un Etat musulman. Pourtant, sur les 61 Etats membres (ou observateurs) de l’OCI, 20 sont abolitionnistes pour tous les crimes ou pour les crimes de droit commun, dont 12 sont des Etats à majorité musulmane. Afin d’identifier les facteurs qui ont conduit à l’abolition de la peine de mort dans ces Etats, ECPM et l’OMDH organisent une consultation privée qui sera la première étape d’un processus d’étude devant mener à la publication d’une étude.

Intervenant : Boubkeur Largou, président de l’Organisation Marocaine des droits humains (OMDH)


11h – 12h

Stand Librairie du Village de l’Abolition

Séances de dédicaces

  • Alexandria Marzano-Lesnevich pour Fact of a Body: A Gripping True Crime Murder Investigation (Sonatine éditions)
  • Antoinette Chahine pour Crimes d’innocence (éd. Dar An-Nahar)
  • Marie Gloris Bardiaux-Vaïente pour La Guillotine (éd. Eidola) et L’Abolition. Le combat de Robert Badinter (éd. Glénat)
  • Geneviève Donadini pour Le Procès Ranucci. Témoignage d’un juré d’assises (éd. L’Harmattan)

11:30 – 13:30

Salle Orange

Pourquoi la peine de mort est-elle encore appliquée au Belarus ?

Organisé par : ECPM, FIDH, Centre des droits de l’Homme « Viasna » (Belarus), Conseil de l’Europe
Français, anglais et russe

Le Belarus est le seul pays en Europe où les exécutions continuent d’avoir lieu régulièrement et dans le plus grand secret. Malgré les efforts des organisations de protection des droits de l’homme, ainsi que des militants locaux, d’avancer vers l’abolition ou vers un moratoire, le Belarus exécute en moyenne deux à quatre personnes par an. L’événement mettra l’accent sur les violations liées à l’application de la peine de mort au Belarus du point de vue des familles des exécutés, des militants locaux et des représentants d’organisations internationales. Les progrès effectués par les autorités du Belarus vers l’abolition et l’efficacité des actions entreprises par l’Union européenne, les Nations unies et le Conseil de l’Europe seront également abordés.


11h30

Palais d’Egmont, Bibliothèque

Projection

  •  Nyapala d’Emile Carreau – 30’ – Anglais sous-titré français

11:30 – 13:30

Palais d’Egmont, 
Salle Europe

Table ronde : Les étrangers condamnés à mort dans le cadre de la lutte contre le terrorisme

Les informations sur les condamnations à mort prononcées à l’encontre d’étrangers dans le cadre de la lutte contre le terrorisme sont lacunaires. Dans ce contexte, comment engager les États sur la situation de leurs ressortissants condamnés ou encourant la peine de mort à l’étranger ?

MODÉRATEUR : Raphaël Chenuil-Hazan, directeur exécutif, ECPM – France

INTERVENANTS :

  • Fionnuala Ní Aoláin, rapporteuse spéciale des Nations unies sur la promotion et la protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales dans la lutte anti-terroriste
  • James Connell, avocat, Military Commissions Defense Organization – États-Unis
  • Hédi Yahmed, journaliste – Tunisie
  • Martin Pradel, avocat – France

11:30 – 13:30

Palais d’Egmont, 
Salle Bleue

Les journalistes engagés, des acteurs incontournables de l’abolition

Le relais médiatique des efforts pour avancer vers l’abolition de la peine de mort, mais aussi des histoires particulières de chaque personne condamnée à mort, ont une influence stratégique. 

Cette formation pratique étudiera des exemples réels de l’influence des médias sur la perception de la peine de mort par la population. Elle fournira des clés pour se familiariser avec la thématique de l’abolition et proposera d’aborder l’engagement abolitionniste du point de vue du journaliste.

INTERVENANTS :

  • Fatimata M’Baye, Présidente de l’Association mauritanienne des droits de l’homme – Mauritanie
  • Bérangère Portalier, Responsable de la communication d’ECPM – France
  • Alain Morvan, Reporter au Républicain lorrain (groupe Ebra) – France

11:30 – 13:30

Palais d’Egmont, 
Salle Arenberg

Atelier : Condamnés et leurs familles : accompagnement et soutien

Personnes acquittées, membres de familles de personnes exécutées ou condamnés nous feront part de leurs besoins et de leurs projets. Il s’agira ensuite d’échanger sur les types de soutien que le mouvement abolitionniste pourrait concrètement leur apporter.

MODÉRATRICE : Sibel Agrali, directrice du centre de soins Primo Levi – France

INTERVENANTS :

  • Suzana Norlihan Alias, avocate – Malaisie
  • Sohail Emmanuel, enquêteur, Justice Project Pakistan – Pakistan
  • Ensaf Haidar, présidente et co-fondatrice, fondation Raif Badawi pour la liberté – Canada
  • Herman Lindsey, membre du Conseil d’administration, Witness To Innocence  – États-Unis

12h15

Bibliothèque du Palais d’Egmont

Projection

  • Menunggu Massa de The S-Ploited, Freedom Film Network – 30’ – Anglais
    Discussion : La Malaisie sur la voie de l’abolition.

13:30 – 15:00

Salle Bleue

Les acteurs francophones et l’abolition de la peine de mort (réunion privée)

Organisé par : ECPM, OIF
Français

A l’initiative de l’OIF, cette réunion privée des acteurs francophones aura pour objectif d’échanger sur les bonnes pratiques et de définir de nouvelles stratégies en vue de l’abolition universelle.


15h00

Bibliothèque du Palais d’Egmont

Projection

  • The Sinner d’Asim Rafiqui, Justice Project Pakistan – 40’ – Anglais
    Discussion : Récits d’anciens bourreaux.

15:00 – 17:00

Palais d’Egmont
Salle Europe

Table ronde : Comment prévenir la résurgence de la peine de mort ?

Quelles raisons poussent les États à rétablir la peine de mort et à reprendre les condamnations ou les exécutions ? Il s’agira de dégager des pistes d’action pour prévenir cette résurgence.

MODÉRATEUR : Nicolas Perron, directeur des programmes, ECPM – France

INTERVENANTS :

  • Yuval Shany, président du Comité des droits de l’Homme des Nations unies
  • Sandrine Dacga, avocate et membre du réseau des avocats camerounais contre la peine de mort – Cameroun
  • Karen Gomez-Dumpit, commissaire, Commission des droits de l’Homme – Philippines
  • Fatimata M’Baye, présidente de l’Association mauritanienne des droits de l’homme – Mauritanie

15:00 – 17:00 

Palais d’Egmont,
Salle Arenberg

Atelier : Génération abolition : les jeunes rejoignent le mouvement !

Cet atelier a pour vocation de donner la parole aux jeunes en les encourageant à prendre position contre la peine de mort et à définir leurs propres modes d’action pour s’intégrer dans le mouvement abolitionniste.

MODÉRATRICE : Tanya Ghorra, coordinatrice éducation à l’abolition, association libanaise pour les droits civils – Liban

INTERVENANTS :

  • Appolinaire Levodo, juriste, Vice-président de Justice Impartiale, Responsable d’Éducation à l’abolition – Cameroun
  • Joseph Jovin, gagnant du concours « Dessine-moi l’abolition » – Tanzanie
  • Hajer Ben Naceur, membre de l’Organisation Contre la Torture en Tunisie – Tunisie
  • Aymane Aouidi, membre du comité de pilotage de la Coalition marocaine contre la peine de mort – Maroc

15:00 – 17:00 

Palais d’Egmont,
Salle Orange

Formation : Clés pour préparer une demande de financement

Au travers d’exercices, les participants apprendront à identifier des bailleurs et obtiendront des clés pour préparer des demandes de financement.

MODÉRATRICE : Lilian Moreira, chargée de mobilisation politique et fundraising 

INTERVENANTES :

  • Sara Guillet, consultante indépendante – France
  • Başak Koyuncu, conseillère financements UE – Turquie
  • Maria Orejas, directrice des politiques et programmes, Centre Européen des Fondations – Belgique

15:00 – 17:00

Salle Bleue

Peine de mort et personnes LGBTI

Organisé par : ECPM, Ministère des Affaires Etrangères des Pays-Bas
Français et anglais

Encore douze pays dans le monde condamnent des personnes à mort en raison de leur orientation sexuelle. Cet événement permettra aux participants d’en apprendre davantage sur les conséquences de ces lois discriminantes pour les personnes LGBTI.

  • Alan Bowman, Administrateur général et ministre-conseiller de la mission du Canada auprès de l’Union Européenne
  • Mark Reichwein, chef de l’unité des droits de l’homme au ministère néerlandais des Affaires étrangères
  • Agnès Callamard, Rapporteur spécial sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires
  • Nikki Brörmann, International Advocacy Officer au COC Pays-Bas
  • Yahia Zaidi, militante LGBTI, spécialisée dans la région MENA

16h15

Bibliothèque du Palais d’Egmont

Projection

  • It was 5 in the morning de Mostapha Heravi, Zamaneh Media – 35’ – Farsi sous-titré anglais
    Discussion : La peine de mort en Iran, enjeux et situation actuelle.

Journée

Stand Librairie du Village de l’Abolition

Présentations de missions d’enquêtes

  • 12h à 12h30 : Le bagne au pays des sables, peine de mort, conditions de détention et de traitement des condamnés à mort en Mauritanie –  Avec Nordine Drici (rédacteur de la mission), Julia Bourbon-Fernandez (ECPM), Fatimata Mbaye et Saleck Lemine
  • 12h30 à 13h : Judged for More Than Her crime: a Global Overview of Women Facing the Death Penalty – Avec Sharon Pia Hickey (directrice de la recherche et du plaidoyer, Death Penalty Worldwide, centre affilié à l’université de Cornell)
  • 15h à 15h30 : Condamnés à l’oubli, mission d’enquête dans les couloirs de la mort au Cameroun – Avec Nestor Toko (coordinateur de la mission), Carole Berrih (rédactrice de la mission), Marie Lina Samuel (ECPM)
  • 15h45 à 16h15 : Mission d’enquête dans les couloirs de la mort au Liban – Avec Karim El Mufti (rédacteur de la mission), Julia Bourbon-Fernandez (ECPM), membres de l’AJEM

Inside & Out – Soirée témoignages

20h00 – BOZAR (Salle M)

La soirée de témoignages est un événement très attendu des Congrès mondiaux contre la peine de mort. Ce rendez-vous régulier donne la parole aux grands témoins de la peine de mort.

Inside & Out sera consacrée aux liens affectifs réels et symboliques entre l’intérieur du couloir de la mort et le monde extérieur. Pour cette raison, ce temps fort du 7e Congrès mondial privilégiera la discussion à bâton rompus.

Présentation : Pete Ouko, avocat, ancien condamné à mort – Kenya

Première partie : Le lien familial à l’épreuve de l’incarcération

  • Sabine Atlaoui, épouse de Serge Atlaoui, condamné à mort en Indonésie – France
  • Vida Mehrannia, épouse du Dr Ahmadreza Djalali, condamné à mort – Iran

Intervention artistique : La Triochka, trio de portés acrobatiques

Deuxième partie : Garder un lien avec l’extérieur pendant l’incarcération

  • Antoinette Chahine, ancienne condamnée à mort – Liban
  • Marie Pelenc, militante pour les droits de l’homme et correspondante d’Antoinette Chahine

Intervention artistique : Éléonore Valère Lachky, solo de danse « Army »

Troisième partie : Sortir du couloir de la mort

  • Hsu Tzu-chiang, ancien condamné à mort – Taïwan

 

La Soirée témoignages est parrainée par le Gouvernement de Flandres.
Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page Témoins.